Adhérent


Ouvrir un Compte

  Voile     UNPC     Jet Ski

              




Règlementation pour la pratique de  la pêche récréative au thon rouge

1-  Dans la zone de Capbreton

Alors que les anciennes générations n’avaient aucune contrainte pour pêcher l’ensemble des gros poissons des mers, des études Scientifiques réalisées en 2006 vont démontrer l’urgence d’en réduire certaines, et notamment de façon plus drastique, la pêche du thon rouge.

C’est ainsi qu’en 2007, un plan de reconstitution du stock en quinze ans fût mis en place. De 2007 à 2010 les premières règlementations et quotas furent décidés. La taille et le poids minimal, 115 cm ou 30 kg étaient institués, du moins pour les plaisanciers… Les demandes d’autorisations et de déclaration de prise devenaient elles aussi obligatoire.

Mais, faute de contrôle et respect de ceux-ci, en 2010, sous la pression des associations environnementales, l’Europe décida de durcir les modalités et de réduire le quota annuel qui passait alors de 36.000 à 13.000 tonnes.

Des mesures d’accompagnement furent également prises afin de réduire et concentrer la flotte de pêche professionnelle. Les contrôles, devenus plus faciles étaient alors multipliés.

C‘est ainsi que dès la première campagne de 2012 l’on constatât une augmentation des bancs de juvéniles, ce qui fût confirmé lors des nouvelles mesures scientifiques de 2014 et 2017.

Ce constat très positif semble établir que la masse de thons rouges serait revenue voire aurait dépassé le stock prévu par le plan de reconstitution. Mais à ce jour, aucune étude publiée, ne peut encore démontrer quelle proportion de ces juvéniles arrive à maturité et sera donc en capacité de renouveler et pérenniser l’espèce.

Pour cette raison, s’il vient d’être relevé et assoupli de façon considérable pour 2019 et surtout 2020 pour les professionnels, le quota de pêche, les dates d’encadrement, les règles et les autorisations auxquelles sont soumis les plaisanciers, sont maintenus.

En  2019 la FFPM à laquelle nous appartenons, se voyait octroyer un quota de 17,169 tonnes à répartir sur l’ensemble des ports de la méditerranée et la façade atlantique.

Pour permettre aux bateaux détenteurs d’une autorisation de pêche du thon rouge, de pratiquer sans contrainte, elle se voyait également attribuer 1926 bagues à répartir proportionnellement aux nombres de licences déclarées de chaque club.

Sans parler du poids ridicule concédé, à titre comparatif, seulement 10 bagues étaient mises à disposition de l’ensemble de la façade Sud Atlantique pour la totalité des bateaux qui avaient effectué une demande d’autorisation sans passer par une fédération. Autrement dit, pêcher le thon rouge pour un bateau non fédéré devient une mission quasi impossible.

L’autorisation, doit impérativement être préalablement demandée et obtenue pour chaque bateau désireux de pratiquer la pêche du thon rouge, que ce soit :

-   en période de Kill (possibilité de le monter à bord et de le débarquer),

-   en période de No Kill (décrochage et maintien dans l’eau obligatoire, sans embarquement, même pour la belle photo souvenir…)

Si vous êtes Capitaine d’un bateau, adhérent à l’UNPC Pêche, licencié FFPM et désireux de pratiquer cette pêche en Kill, no Kill ou les deux, nous nous occuperons des formalités administratives pour vous. Même chose pour les licences et autorisation administratives Basques et Espagnoles.

Le quota nous indique la limite du poids total des prises que nous pourrons effectuer pour la saison. ATTENTION, s’il advenait qu’il soit atteint, quelle que soit la date dans la saison, l’arrêt et l’interdiction de tout nouveau prélèvement est immédiat, quel que soit le nombre de bagues attribuées et non percutées restantes à la section pêche.

La bague ne peut servir qu’en période de Kill et doit toujours obligatoirement être présente à bord des seuls bateaux détenteurs d’une autorisation de pêche au thon rouge. Elle permetau dit bateau et à son équipage de prélever au maximum un élément maillé par jour durant la période autorisée.

Quota et nombre de bagues attribués sont variables d’une année à l’autre.

Ils ont, jusqu’à présent, toujours été calculés, proportionnellement au nombre de licences déclarées par chaque  club de pêche début mai.  Il est donc évident que tout candidat pêcheur de thon rouge, qu’il soit Capitaine autorisé ou équipier, fasse un effort significatif en matière de prise de licence FFPM afin de pouvoir pratiquer au mieux sa passion pour ce poisson d’exception.

Néanmoins, ils restent également complètement dépendants des décisions Européennes puis Françaises qui publient chaque année, fin mars, un arrêté fixant les conditions d’attribution et d’exercice de cette pêche de loisir pour la saison à venir.

Arrêté du 27 mars 2019 précisant les conditions d’exercice de a pêche de loisir réalisant des captures de thon rouge (consulter le document) . Nous vous informerons donc de la publication 2020 dès sa parution.

Conditions de capture du thon rouge pour l'année 2020

Arrêté du 16 mars 2020 précisant les conditions d’exercice de la pêche de loisir réalisant des captures de thon rouge  dans l’Atlantique Est et la Méditerranée pour l’année 2020

 

Avis relatif aux conditions de dépôt de demande d’autorisation et de débarquement dans le cadre de la pêche de loisir du thon rouge pour l’année de gestion 2020

 

Les arrêtés du gouvernement et de UE concernant la pêche au thon rouge

 

Demande d'autorisation de pêche de loisir du thon rouge ( pour info ). Consulter le document

Formulaire de déclaration de capture de thon rouge ( pour info ). Consulter le document

Arrêté du 7 février 2019 établissant les modalités de répartition du quota de thon rouge. Consulter le document

Règlementation de UE: répartition et gestion du quota de thon rouge. Consulter le document

 

 

2-  Dans les eaux basques et espagnoles

Il est nécessaire d’avoir plus de 16 ans et d’être en possession de diverses autorisations et licences, conformément aux modalités de la direction de la pêche et de l’aquaculture Espagnole et du gouvernement Basque.

Pour pêcher dans les eaux espagnoles, il vous faudra donc :

-   Une licence bateau si vous êtes propriétaire d’un bateau. (Elle est gratuite, maisdoit être renouvelée tous les trois ans) Consulter le site

Pour pêcher de quelque façon que ce soit dans les eaux basques,

il vous faudra détenir les licences de pêche maritime et récréative de surface, pour les bateaux de plaisance, les pêcheurs à bord et la pêche à pied. Il vous faudra donc :

-   Une licence bateau Basque, si vous êtes propriétaire d’un bateau. (Elle est gratuite et permanente)

-   Une licence individuelle pour tous les pêcheurs à bord: (Coût actuel 20 € et validité 5 années au maximum ). Consulter le site

Il vous faudra également effectuer des déclarations mensuelles de prises et de débarquement dans les ports Basques et Espagnols.

Enfin, la taille de capture et leur nombre est règlementé comme indiqué dans la brochure: Consulter le livret

A titre d’exemple : la limite de capture du Thon blanc, Patudo et Merlu est strictement limitée à 5 poissons par licence avec un maximum de 20 poissons si 4 licences ou plus à bord.

 



              

Visitez les sites de nos autres activités

 

 

UNPC de Capbreton

 

Voile Capbreton

 

 

Jet ski Capbreton

 

 

 

 



 

Peche Capbreton Logo

 

 

Facebook

Instagram

 

Blog

Agenda

 

 

MENTIONS

Contact
Mentions légales
Conditions générales
Plan du site

 

CONTACT

UNPC, boite postale 49
Maison du port - 40130 Capbreton


Latitude : 43.6500051
Longitude : -1.436093000000028

UNPC de Capbreton

 

Section voile de Capbreton

 

Section Jet-Ski de Capbreton

 

  


Veuillez cocher la case ci-dessous
En soumettant ce formulaire, j'accepte que les informations saisies soient exploitées dans le cadre de ma demande d'information et de la relation commerciale qui peut en découler.
Pour connaître et exercer vos droits, notamment de retrait de votre consentement à l'utilisation des données collectées par ce formulaire, veuillez consulter notre politique de confidentialité
Top